Actualités

Quitoque Go c’est fini

L’aventure Quitoque Go s’arrête. Merci pour votre fidélité ! Commandez vos paniers jusqu’a 2 juillet inclus.

Source : quitoquego.fr juin 2021

C’est avec ce message sobre et discret que vous êtes accueillis sur le site Quitoquego.fr depuis la mi-juin 2021.

Moins d’un an après le lancement du service, c’est déjà la fin de Quitoque Go, le petit frère du géant Quitoque. Pourquoi le service Quitoque Go ferme déjà ses portes ? Qu’est ce qui n’a pas fonctionné ? Voici notre analyse cet échec commercial.

Les 6 raisons de l’échec de Quitoque Go

A son lancement en septembre 2020 Quitoque Go débarquait en fanfare sur le marche de la livraison de paniers repas. Et ce petit nouveau avait tout pour plaire :

  • un marché porteur, le confinement à fait exploser la livraison à domicile de recettes et les français confinés se sont découverts une passion pour la cuisine
  • une filiation prestigieuse, émanation de Quitoque, pionnier et leader Francais du concept de livraison de paniers repas à domicile, Quitoque Go arrivait avec une aura positive et déjà une forme de notoriété
  • dés le lancement on imagine que Quitoque go comptait dans ses rangs des équipes talentueuses et pouvait profiter de l’expérience de son grand frère Quitoque
  • en tant que filiale du groupe de distribution Carrefour, Quitoque Go pouvait sans doute aussi s’appuyer sur la logistique et les achats du groupe de distribution

Mais tout ne c’est pas déroulé comme prévu …

Quitoque Go un marché déjà saturé ?

En Septembre 2020, Quitoque Go est arrivé sur le marché des paniers repas, un marché déjà mature et saturé de concepts autours de la cuisine maison et du mieux manger.

Sur le créneau de la livraison de panier repas à la maison, d’une part le leader du marché Quitoque à ouvert le bal en 2014 suivit du géant allemand Hellofresh arrivé en France depuis 2018. Dans leurs sillages une ribambelle de societés (Les commis / Rubabago / Fredbox / Foodette …) sont arrivées poussant chacun un peu plus loin à leurs manière le concept de paniers recettes.

Mais au delà du concept original, plein de nouvelles startup sont venues percuter le modèle de réalisation à domicile de recettes. Comme Jow ou Miam dont le principe est de proposer plein de recettes à récupérer au drive de son supermarché préféré. Ce qui finalement ce rapproche furieusement de Quitoque Go qui propose de s’affranchir de l’abonnement et poussait des produits de marques de supermarchés pour composer ses menus.

Enfin sur le même principe la grande distribution a décidé elle aussi de se lancer. C’est le cas des initiatives des centres Leclerc qui ont riposté avec deux idées. Une site dédié avec des recettes quotidiennes et la possibilité d’acheter des menus et de les mettre directement au panier de son drive : Mes recettes Leclerc . Mais aussi avec une autre initiative, plus low-cost celle-ci, accès sur la précarité alimentaire. En proposant des packs pré-construits par des nutritionnistes de 21 repas, soit une semaine complète de menu pour 1 adulte (soit 7 petits déjeuners, 7 déjeuners, ainsi que 7 dîners et quelques encas) au prix canon de 21€ . 21repas.leclerc

Quitoque Go un concept low-cost difficilement tenable ?

Au lancement la promesse de Quitoque Go été facilement lisible. Proposer des paniers recettes simples, rapides à cuisiner, et pas chéres avec des produits du quotidien. Le prix d’appel de 3,5€ par portion défiait sérieusement les concurrents plus proche des 7€ par personne et par repas. Cependant à la différence de ses compétiteurs ce modèle n’inclut pas de dégressivité sur le volume des commandes. De ce fait dans le cadre de commandes plus importantes, comme pour 5 personnes et 5 jours le prix de référence tombait autour des 4 à 5 € par recette par personne pour une qualité perçue nettement supérieure.

Par ailleurs si sur les premiers mois il était possible de retrouver 12 nouvelles recettes par semaine entre 3,5 € et 5€ par repas et par personne ça n’a pas duré. Quitoque Go a fait évoluer son modèle, en démultipliant son nombre de recettes (entre 20 et 30 par semaine), et fait exploser sont prix plafond à l’assiette. Certaines semaines il était possible de trouver une majorité de recettes à 6€ ou 6,5€ avec même des recettes à 8€ (bien au dessus des prix d’un Quitoque, véritable référence du marché).

Les produits et les recettes de Quitoque Go étaient ils à la hauteur ?

Le concept initial s’appuyait sur des produits de « grandes marques », c’est à dire des produits que l’on peut retrouver en supermarché, avec la promesse de partenariats prestigieux avec des marques nationales à forte notoriété. L’idée étant de donner de la visibilité à des produits directement au sein d’une recette concocté par Quitoque Go. La promesse semble séduisante d’un point de vu marketing mais coté client, rien exceptionnel à cuisiner des pâtes Panzani ou un fond de pâte Croustipâte. Visiblement modèle n’a pas convaincu, sur 23 recettes cette semaine seules 3 sont sponsorisées par les marques Aoste, Fiorucci et LÏV.

Qui était le client Quitoque Go ?

Quitoque Go voulait adresser un public plus large avec un prix plus doux, des recettes plus simples et pas de contraintes d’abonnement. Les étudiants et les familles faisaient partie des cibles prioritaires. Cependant pour des étudiants en quête de mieux manger et ayant envie de cuisiner à petits prix, cela semble moins chère et plus simple de prendre des idées menus sur le site Quitoque Go, et de faire ses courses dans le supermarché du coin. De même pour les familles, si le concept a permis de redonner le goût de cuisiner à certain, il semble évident qu’après une ou deux semaines, les ingrédients pouvaient être pris avec le plein de courses hebdomadaire pour cuisiner soit même des recettes basiques ou se lancer dans des recettes plus complexes.

D’un point de vu positionnement, on peut aussi se demander si il existe réellement une place pour une cible de personnes qui veulent bien manger et prendre un peu de temps pour cuisiner mais qui au final se voient proposer comme recette d’ouvrir un paquet de Gnocchi Lustucru et un pot de sauce Buitoni.

Une rentabilité compliqué à atteindre pour Quitoque Go ?

Le modèle économique de la livraison de recette à domicile est assez complexe et l’abonnement permet de donner une certaine sérénité financiere aux acteurs de la filière (aux site comme à leurs fournisseurs). Par ailleurs la qualité et l’exotisme de certain produits permet aussi de justifier ses tarifs et de tenir ses marges, ce qui n’est pas le cas de Quitoque go.

Quitoque Go à choisi de renoncer à l’abonnement et d’entrer sur le marché par le prix. Ce choix impliqué d’avoir un gros volumes de clients afin amortir la création des recettes, les coûts marketing pour installer cette nouvelle marque et l’organisation de la chaine logique extrêmement complexe quand on fait voyager des viandes, des poissons et des fruits et légumes. Quitoque Go n’a jamais communiqué de chiffres mais visiblement les objectifs n’ont pas été atteints.

Quitoque GO à t’il eu assez de temps ?

La dernière raison, est sans doute le manque de temps. Moins d’une année pour installer un concept de ce type semble un peu juste dans le contexte concurrentiel décrit plus haut. D’autant qu’avec la crise sanitaire, les habitudes ont étaient tellement chamboulées … et que Quitoque Go est arrivé après le premier confinement et la vague du DYI avec des produits locaux.

Comme ont peux voir sur les estimations audience du site Quitoque Go (source SimilarWeb) le nombre de visiteurs plafonnait en moyenne à 50 000 visites par mois quand sur les mêmes périodes Hellofresh et Quitoque eux étaient eux autour de 380 000 et 480 000 visiteurs. On imagine l’écart dans le recrutement de nouveaux clients. A titre indicatif, un des challengers du marché de la livraison, les talentueux Les Commis profitent d’une audience mensuelle moyenne de 72 000 visites.

Conclusion : la fin de Quitoque GO

Pour des questions de moyens, de mauvais timing ou de cible mal définie, Quitoque Go n’a pas réussi son pari de révolutionner et de donner un coup de frais au marché de la livraison de recettes, et c’est dommage … d’autant que la qualité des recettes commençaient sérieusement à monter, avec des recettes plus techniques qui permettaient de vraiment commencer à cuisiner, des légumes en plus grands nombres et des propositions qui sortaient de l’ordinaire. (comme ce surprenant sushi façons burger).

Adieux Quitoque Go, pour tout dire on reste un peu sur notre faim.

Les recettes de Quitoque Go étaient de plus en plus originales

Vous avez testé ce service ? Vous avez des informations complémentaires à partager ? Vos avis nous intéresse laissez nous un commentaire. Merci.

Gardons le contact

On vous invite !

Un mail par mois avec des codes promo et des idées pour vous aidez à mieux manger

Consultez notre politique de confidentialité.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *